Quantcast
Loading...
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)
Loading...

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Loading...

Channel Description:

Présentation de l'offre de formation continue de l'Université Paris 8. Ses formations diplômantes sont compatibles avec la poursuite d'une activité professionnelle.
    0 0

    Des tentatives d’escroquerie sont actuellement repérées par la Direction Centrale de la Police Judiciaire dans les établissements d’enseignement supérieur français pour récupérer des sommes d’argent liées aux droits d’inscription et/ou pour adresser aux étudiants et familles des courriels et des courriers frauduleux avec des avis falsifiés de sommes à payer pendant les périodes de fermeture estivale.

    A noter que le service des inscriptions administratives de Paris 8 est fermé du vendredi 19 juillet à 17h au dimanche 25 août 2019 inclus.

    Durant cette période, aucun recouvrement de frais d’inscriptions n’est possible ou exigible auprès des étudiants ou nouveaux entrants.

    Merci de votre vigilance.


    0 0

    7eédition de Jeunes d'Avenir, mettant en relation les jeunes et les Entreprises en recherche de contrat en alternance.

    Lieu : Paris Event Center - Porte de La Villette

    Dates : 17 et 18 septembre 2019

    Voir le site Internet


    0 0

    Clinique familiale et pratiques systémiques
    Diplôme d’Université de niveau bac + 5
    De janvier à octobre 2020 (4 jours par mois)
    Un enseignement approfondi sur les approches actuelles dans le champ des liens familiaux en souffrance et des pratiques systémiques
    Publics concernés : professionnels des secteurs médico-social et éducatif ou sanitaires et sociaux
    Admission sur titre (bac + 4) ou par validation des acquis

    Candidature en ligne

    Voir le descriptif de la formation


    0 0

    Veuillez trouver en pièce jointe ci-dessous les Conditions Générales de Vente de la VAE à l'Université Paris 8. - VAE : Validation des Acquis de l'Expérience

    0 0

    Présentation de la formation

    La méditation de pleine conscience est une pratique méditative dénuée de sens religieux et visant à diriger son attention sur l’instant présent, sortant du « pilote automatique » du quotidien.
    Elle est aujourd’hui validée scientifiquement pour ses vertus : amélioration des facultés attentionnelles, réduction du stress ou encore prévention de la dépression. Elle est pour ces raisons de plus en plus utilisée dans le monde du soin.
    Dans le monde de l’entreprise elle présente également un grand intérêt : elle participe à la prévention de l’épuisement professionnel et accompagne le développement des compétences et de l’épanouissement de chacun.
    À l’heure actuelle, il n’existe que peu de formations diplômantes à la méditation de pleine conscience, et aucune d’entre elles n’intègre l’usage de cette pratique dans l’environnement professionnel.
    Ce diplôme propose un enseignement complet et de qualité, à la fois pratique et théorique, conçu et dispensé par des spécialistes expérimentés.

    Objectifs

    A l’issue de la formation, les stagiaires auront acquis :
    1- Les bases théoriques et pratiques de la méditation de pleine conscience,
    2- Les outils propres à l’usage thérapeutique de la méditation de pleine conscience,
    3- Les outils propres à l’usage de la méditation de pleine conscience en entreprise,
    4- Le niveau 1 d’instructeur de programme MBCT (thérapie cognitive basée sur la pleine conscience).

    Publics concernés

    Cette formation s’adresse à des personnes souhaitant se former à la pratique de la méditation de pleine conscience. Elle s’adresse aux professionnels de la santé et/ou de l’entreprise cherchant à intégrer cette pratique dans leurs compétences.

    Critères d’admission

    L’admission se fera sur les critères suivants :
    – sur titres : psychologue, psychiatre, médecin du travail, infirmier du travail, responsable de la qualité de vie au travail et professionnel de la santé, médecin, responsable RH ayant un intérêt spécifique pour la mise en place d’intervention de méditation de pleine conscience dans sa pratique professionnelle.
    Ou

    - sur validation des acquis professionnels et personnels : laVAPP(décret de 2013) peut être accordée aux personnes ne remplissant pas les conditions pré-citées, après exposé de leurs motivations, centres d’intérêt, expériences, et étude de la cohérence de leur projet professionnel (remplir le dossier VAPPsi nécessaire).

    Les candidatures seront étudiées par ordre de réception et le recrutement sera clos après l’acceptation des 20 premières candidatures répondant aux critères d’admission. Les candidatures suivantes pourront être mises sur liste d’attente pour la session suivante. L’ensemble des candidats sera informé de l’issue de leurs candidatures.

    Débouchés professionnels

    Le diplôme permettra d’acquérir le niveau 1 d’instructeur de programme MBCT. Il permettra l’usage des outils spécifiques à cette approche dans la pratique professionnelle.

    Informations Générales

    • Dates : du 4 mars au 31 octobre 2020
    • Périodicité : 4 jours par mois, du mercredi au samedi
    • Durée : 176 heures, 120 h. d'enseignement et de pratique en groupe + 56h de pratique personnelle
    • Lieu de formation : Chez notre partenaire, Villa de Lourcine, 75014 Paris
    • Tarif : 2800 euros pour les inscriptions individuelles et 4300 euros pour les financements entreprise

    Cette formation est éligible aux dispositifs de financement de la Formation Professionnelle Continue :
    - Financement entreprise : Plan de développement des compétences
    - Prise en charge par un organisme (ex : OPCA/OPCO, Pôle Emploi),
    - Financement individuel partiel ou total.

    Notre conseil :
    Entamez vos démarches de demande de financement (en formation continue) en amont de votre candidature pédagogique, dans les 4 à 6 mois précédant le début de la formation.

    Dossier de candidature en téléchargement en bas de cette page.

      Calendrier

      En cours de réalisation

      Contenu de la formation

      Module I : Expérimentation de la méditation de pleine conscience (Volume horaire : 60 heures)
      – Présentation générale et théorique
      – Expérimentation des 8 séances d’un programme MBCT
      – Application des acquis par les stagiaires

      Module II : L’usage thérapeutique de la méditation de pleine conscience (Volume horaire : 30 heures)
      – Aspect neuroscientifique
      – Méditation et psychiatrie
      – MBRP
      – La thérapie des schémas basée sur la pleine conscience
      – La méditation pour les enfants et les adolescents

      Module III : La méditation en entreprise
      – Pratiquer la méditation de pleine conscience dans sa vie professionnelle
      – Transmettre la pratique de la méditation de pleine conscience en milieu professionnel

      Module IV : Mémoire
      – Méthodologie du mémoire
      – Soutenance

      Méthodes pédagogiques

      Les méthodes pédagogiques utilisées seront l’expérimentation de la méditation de pleine conscience (approche expérientielle) ainsi que des cours théoriques approfondis élaborés par des professionnels spécialisés et expérimentés. Les supports de la formation seront mis à disposition en ligne.

      Validation des enseignements

      – Présence à l’ensemble des journées de cours (les absences ne seront acceptées que sur justificatif et dans la limite de 2 jours).
      – Rédaction d’un mémoire basé sur la pratique de la méditation et soutenance de cet écrit.

      Diplôme délivré

      Le diplôme délivré est un diplôme d’études supérieures d’université (DESU) de niveau baccalauréat + 4, « Pratique de la méditation de pleine conscience ». Pour une poursuite d’études en diplôme national (Licence ou Master) et l’accès aux concours, se renseigner auprès des instances concernées.

      Equipe pédagogique

      Comité de pilotage : Antoine Bioy, Stéphany Orain Pelissolo, Alexandra Leduc

      Enseignants Universitaires :
      Antoine Bioy - Professeur de psychologie de l’Université Paris 8
      Morgiane Bridou - MCF de psychologie de l’Université Paris 8
      Véronique Suissa - Chercheur associé au Laboratoire de psychopathologie et neuropsychologie de l’Université Paris 8

      Intervenants professionnels :

      Stéphany Orain Pelissolo - Psychologue clinicienne et psychothérapeute à MBCT FRANCE
      Alexandra Leduc - Psychologue clinicienne et psychothérapeute
      Diane Daussy Hantz - Psychiatre et coach
      Barbara Saba - Neurologue
      Francoise Guedj - Psychiatre
      Jeanne Siaud Facchin - Psychologue clinicienne et psychothérapeute
      Veronique Peim - Addictologue
      Avec la participation de Christophe André - Psychiatre et psychothérapeute


      Loading...
      0 0

      Vous trouverez en téléchargement sur cette page le guide du candidat VAE à Paris 8. - VAE : Validation des Acquis de l'Expérience

      0 0

      Les diplômes de l’Université Paris 8 éligibles au CPF seront visibles sur le site Moncompteformation à partir d’avril 2020.

      L'Université commence sa campagne de candidature pour la rentrée 2020-2021 à partir d'avril 2020. Il n'est donc pas possible de postuler à une formation avant cette période.

      Les DU, DESU et DFSSU de l'Université ne sont pas éligibles au CPF.

      Seuls les Licences et Masters sont éligibles.


      0 0

      Présentation de la formation

      • Formation unique en son genre, conduite en milieu universitaire par des spécialistes
      • Dimension théorique et pratique
      • Dimension pluridisciplinaire
      • Analyse de situations professionnelles à risque

      Cette formation est proposée en partenariat avec la Délégation Interministérielle à la Lutte contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-lgbt

        Objectifs

        A l’issue de cette formation, les participants seront capables de prévenir des situations de conflit en rapport avec des phénomènes de racisme et d’antisémitisme et d’y faire face.

        Publics concernés

        Cette formation s’adresse à :

        • Animateurs et formateurs, éducateurs spécialisés
        • Dirigeants associatifs et religieux
        • Enseignants et personnels de l’Éducation nationale, référents de l’Enseignement supérieur, magistrats et personnels du ministère de la Justice et des collectivités territoriales
        • Personnels d’encadrement de la fonction publique
        • Cadres d’entreprise, notamment en Ressources humaines

        Critères d’admission

        L’admission à cette formation se réalise :

        • à Bac plus 2 et au delà,
        • sur présentation d'un CV et une lettre de motivation.

        Dans tous les cas, l’admission à la formation est accordée après étude du dossier de candidature par les responsables pédagogiques.

        Débouchés professionnels

        A l’issue de la formation, les stagiaires pourront être en charge plus spécifiquement de ces enjeux dans leur milieu professionnel. Pour les enseignants et dans les administrations, fonctions de référent.

        Informations Générales

        • Dates : du 20 mars 2020 au 14 juin 2020
        • Durée : 75 H
        • Périodicité : 1,5 jours par semaine les vendredi et samedi matin, hors période vacances scolaires
        • Lieu de formation : Fondation pour la mémoire de la déportation, Boulevard des Invalides, Paris, 75007
        • Tarif : 500 Euros
        • Informations : Contact : matard-bonucci@orange.fr

        Calendrier

        Contenu de la formation

        Module 1 : Nommer identifier
        1. Stéréotypes et vecteurs culturels du racisme
        2. Sciences du vivant et sciences sociales face aux questions de « race »
        3. Racismes en mots et en actes : Politiques et Racismes d’Etat, Violences, crimes de masse.

        Module 2 : Approches juridiques
        1. Le cadre légal français
        2. Les institutions en charge de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme : CNCDH, Défenseur des droits, CGET, DILCRA
        3. Questions religieuses et de laïcité :cadre juridique et débat public.
        4. Le cadre européen et international
        5. Rencontre avec des praticiens du droit.

        Module3 : Historiciser et déconstruire
        1. Racisme et antisémitisme de l’antiquitéà l’époque moderne
        2. Racisme colonial et esclavage
        3. Mutations du racisme et de l’antisémitisme à l’époque contemporaine : doctrines et pratiques
        4. La question raciale aux États-Unis
        5. Crimes de masse et génocides coloniaux
        6. La décolonisation : histoire et mémoire
        7. Les génocides
        8. L’Histoire de l’antiracisme

        Module 4 : Sciences sociales et approches sociétales

        1. Sociologie des discriminations
        2. Les quartiers populaires : des « ghettos français » ?
        3. Médias et stéréotypes
        4. École et discriminations
        5. Police, justice, prison, et discrimination raciale
        6. Santé et stéréotypes « raciaux »
        7. Rencontre avec des responsables associatifs
        8. La haine sur internet : bilan, outils, perspectives

        Séance finale
        Reconnaître des situations de « racisation » et agir en conséquence : Mise en situation

        Méthodes pédagogiques

        Cours théoriques, étude de cas, rencontres avec des professionnels, analyse de situation

        Validation des enseignements

        • Assiduité aux enseignements,
        • Nombre d’examens écrits : 1
        • Rédaction et soutenance d’un mémoire d’une trentaine de pages sur un thème en lien avec la formation.

        Diplôme délivré

        Le diplôme délivré est un Diplôme d’Université de niveau bac + 3

        Equipe pédagogique

        Comité de pilotage :
        Marie-Anne Matard-Bonucci, PR, Paris 8
        Pauline Peretz,MCF, Paris 8
        Tramor Quemeneur , Paris 8 (à confirmer)

        Enseignants Universitaires :

        Bernard Bruneteau, Rennes II
        Isabelle Backouche, EHESS
        Tal Bruttmann, Grenoble
        Pauline Dumas, CNRS
        Ary Gordien, CNRS
        Smain Laacher, Université de Strasbourg
        Céline Masson, Paris-Diderot
        Pauline Peretz, Paris 8
        Isabelle Poutrin, Université de Reims
        Tramor Quemeneur, Paris 8
        Jérémy Robine, Paris 8, IFG
        Daniel Sabbagh, Sciences-Po CERI
        Jean-Frédéric Schaub, EHESS
        Lisa Vapné, IHTP, CERA

        Intervenants professionnels :

        Marianne Amar, Cité de l’immigration
        Johanna Barasz, DILCRAH
        Emmanuel DeBono, Enseignant, Programme Matrice
        Benoit Drouot, Professeur en Lycée
        Sébastien Ledoux, Enseignant, Programme Matrice Memory
        Didier Leschi, Directeur de l’OFI
        Annabelle Paillery, Professeure en Lycée
        Iannis Roder, mémorial de la Shoah
        Malik Salemkour, LDH
        Mario Stasi, LICRA


        0 0

        Présentation de la formation

        • Formation théorico-clinique dans le champ de l’intervention auprès de familles maltraitantes,
        • Identification des problématiques et des propositions d’actions à l’aide d’études de cas et d’analyse de pratiques,
        • Formation destinée aux professionnels des secteurs psychologique, médico-social et judiciaire favorisant l’échange d’expériences.

        Objectifs

        À l'issue de cette formation, les participants seront capables de :

        • maîtriser les concepts de base qui sous-tendent les pratiques dans le domaine de la protection de l'enfance au sein des champs judiciaire, psychopathologique et socio-éducatif ;
        • identifier les signes précoces de maltraitance et de troubles associés de l'enfant en développant le sens de l'observation clinique ainsi que les capacités d'écoute et d'analyse ;
        • repérer les mécanismes spécifiquement en jeu dans les situations de mauvais traitements et ­élaborer une analyse fonctionnelle préalable à tout protocole d'intervention ;
        • proposer aux familles et partenaires institutionnels des objectifs thérapeutiques et/ou éducatifs adaptés et cohérents avec les possibilités de chacun, puis mettre en place une action afférente ;
        • mieux appréhender leur implication et positionnement dans la relation d'aide ;
        • mieux communiquer aux acteurs d’autres secteurs les arguments cliniques, juridiques et éthiques justifiant les protocoles proposés.

        Publics concernés

        • Psychiatres, psychologues, médecins, infirmiers, travailleurs sociaux,
        • Policiers et gendarmes, magistrats et juristes, cadres des services de protection de l'enfance,
        • Toute personne exerçant au sein d'associations concernées par la maltraitance.

          Cette formation peut être suivie en formation continue (demandeurs d'emploi, salariés en CIF, plan de formation, etc.) ou en contrat de professionnalisation (jeunes de -26 ans et demandeurs d'emploi de + 26 ans).

        Critères d’admission

        L'admission à cette formation se réalise :

        • soit sur titre (Master 1 délivré par une université française ou titre équivalent) et sur justification d'au moins 2 ans d'expérience professionnelle dans le champ d'intervention de la protection de ­l'enfance, de la pathologie de la parentalité, de la relation d'aide aux familles ;
        • soit sur validation des acquis professionnels et personnels : la VAPP(décret de 2013) peut être accordée aux personnes ne remplissant pas les conditions pré-citées, après exposé de leurs motivations, centres d’intérêt, expériences et étude de la cohérence de leur projet professionnel (remplir le dossier VAPP si nécessaire) ;
        Dans les deux cas, après examen et sélection du dossier de candidature, puis entretien avec un ou plusieurs membres de l’équipe dirigeante du DFSSU.

        Débouchés professionnels

        • Pour les psychiatres, psychologues, professionnels des secteurs médico-sociaux et éducatifs, la formation permet d'acquérir une méthode d'analyse du système de maltraitance, de mener les évaluations demandées par les services judiciaires et de mettre en place les ­pratiques d'accompagnement spécifiques.
        • Pour les avocats, magistrats, policiers, gendarmes, ce cursus permet d’intégrer les points de vue des différents professionnels. Il développe également les compétences nécessaires aux entretiens avec les personnes impliquées et facilite ainsi l'exercice des fonctions de substitut aux mineurs, juge des enfants, défenseur des enfants, avocat du droit des enfants ou inspecteur en brigade de protection des mineurs.
        • Plus largement, ce diplôme est un préalable utile aux concours d'entrée des écoles de cadre ou pour envisager des postes d'encadrement des services socio-juridiques ou ­spécialisés.

        Informations Générales

        • Dates : A partir de novembre 2020
        • Périodicité : deux jours consécutifs toutes les 3 semaines, les lundi et mardi.
        • Durée : 329 heures de formation dont 168 h. d’enseignement et 14 h. d’évaluation (soit 26 j.) + 147 h. de stage en entreprise (soit 21 j.)
        • Lieu : Paris 10e
        • Année de création : 2008

          Tarif :

          3 200 € (+ 100 € de frais de dossier VAPP le cas échéant)

          Cette formation est éligible aux dispositifs de financement de la Formation Professionnelle Continue :
          - Financement entreprise : Plan de Formation, Période de Professionnalisation,
          - Prise en charge par un organisme (ex : OPCA) : Congé Individuel de Formation (CIF),
          - Financement individuel partiel ou total.

          Notre conseil
          Entamez vos démarches de demande de financement (en formation continue) en amont de votre candidature pédagogique, dans les 4 à 6 mois précédant le début de la formation.

          Calendrier


              Contenu de la formation

              Module 1 - Approches pluridisciplinaires de la maltraitance [39h]
              • Etat des lieux de la maltraitance en France,
              • Ferenczy, un clinicien du trauma,
              • Approches théoriques de la maltraitance,
              • Approche ethno-psychiatrique des situations de maltraitance,
              • Approche anthropologique des rôles parentaux,
              • Apports de la psychologie interculturelle,
              • La parentalité,
              • La périnatalité,
              • Les fausses allégations,
              • Migration et maltraitance,
              • Les modèles de l’attachement.
              Module 2 - La clinique de la maltraitance [28h]
              • Psychopathologie des adultes maltraitants,
              • Les parents martyrs,
              • La maternologie : maternité psychique et naissance psychique,
              • Clinique de la carence,
              • Distorsion du lien mère/enfant (situations d’agressions sexuelles),
              • Psychopathologie des auteurs d’actes violents,
              • Jeux familiaux dans les systèmes maltraitants.
              Module 3 - Le contexte procédural et juridique de la maltraitance [21h]
              • L’investigation policière,
              • Cadre administratif et judiciaire (fondements du juridique et étude de dossiers),
              • Place de l’avocat en assistance éducative et au sein de la procédure pénale,
              • Le recueil de la parole de l’enfant maltraité,
              • L’espace rencontre.
              Module 4 - Les prises en charge : présentation de dispositifs et études de cas [42h]
              • L’entretien familial systémique : de l’évaluation systémique à la thérapie,
              • Familles sous contrainte,
              • Violences familiales : suivi avec vidéo-intervention,
              • L’accompagnement des parents,
              • Clinique de la concertation,
              • Comprendre et promouvoir la résilience de l’enfant maltraitant,
              • Représentations de la violence chez les 7/14 ans,
              • Violences intra-familiales précoces,
              • Auteurs d’actes violents (expériences cliniques),
              • L’accueil de jour multifamilial,
              • Intervention de réseau auprès de systèmes incestueux.
              Module 5 - Séminaires d’études de cas et d’analyses de la pratique professionnelle [28h]
              • Etudes de cas : applications critiques en contextes des savoirs et outils enseignés,
              • Analyse de la pratique professionnelle liée au stage pratique et à l’exercice professionnel : exposition de situations, étude critique des modalités de prise en charge instituées.
              Module 6 - Méthodologie du mémoire professionnel [10,5h]

              Le mémoire professionnel est une production théorico-pratique individuelle (40 pages hors annexes et bibliographie), élaborée dans le respect des normes scientifiques universitaires et des règles déontologiques de la prise en charge des publics concernés par la maltraitance. Il est soutenu devant un jury composé de deux enseignants-chercheurs et d’un professionnel de terrain.
              L’encadrement du mémoire est assuré par un tuteur méthodologique membre de l’équipe pédagogique du DESU, dans le cadre de trois séminaires en sous-groupes. Une heure de tutorat individuel complète l’intégration des acquis et l’accompagnement de chaque stagiaire.

              Stage pratique [147h]

              Les stagiaires doivent effectuer un stage pratique d’une durée minimale de 147 heures auprès de publics concernés par la maltraitance, au sein d’une structure socio-éducative, sanitaire et sociale, hospitalière, judiciaire, policière, etc. Ce stage pratique est encadré par un référent professionnel membre de l’équipe pédagogique du DFSSU, et par un maître de stage exerçant sur le lieu du stage.

              Evaluations et bilan [14 h]

              Méthodes pédagogiques

              • Alternance d’enseignements théoriques, méthodologiques et pratiques (études de cas),
              • Analyse de la pratique professionnelle,
              • Stage pratique et mémoire professionnel supervisé en atelier,
              • Site web interactif d'échange et d'appui pédagogique pour la préparation, le suivi et ­l'approfondissement des sessions présentielles.

              Validation des enseignements

              • Assiduité aux enseignements, aux supervisions et au stage pratique,
              • Contrôles des connaissances (deux épreuves écrites),
              • Rédaction et soutenance d'un mémoire professionnel devant un jury composé de deux ­enseignants-chercheurs et d'un professionnel de la prise en charge de la maltraitance.

              Diplôme délivré

              Le diplôme délivré est un diplôme de formation supérieure spécialisée d'université (DFSSU) de niveau baccalauréat + 5, « Interventions en protection de l'enfance ». Pour la reprise d’études en diplômes nationaux (Licence ou Master) et l’accès aux concours, se renseigner auprès des instances concernées.

              Equipe pédagogique

              Comité de pilotage

              • Nathalie DURIEZ, psychologue clinicienne, maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie, IED-Université Paris 8,
              • Marion FELDMAN, psychologue clinicienne, maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie.

              Enseignants-chercheurs

              • Nathalie DURIEZ

              Intervenants (sous réserve)

              • Christian ALLARD, chef de service d'un placement familial dans le Val de Marne, éducateur spécialisé
              • Dominique ATTIAS, avocate – membre du Conseil National des Barreau, responsable du groupe droit des mineurs, ancien du Conseil de l'Ordre, deleguée aux actions pour la justice des mineurs
              • Marthe BARRACO, psychologue, unité de soins Myriam David
              • Serge BOUZENAH, médecin - responsable d'une formation de médiateurs
              • Laurence CARLIER, psychiatre
              • Christophe CLERMONT, responsable action sociale de secteur CG78
              • Jean-Baptiste COLLE, psychologue, Centre hospitalier Roger Prévot
              • George DOWNING, professeur des universités en psychologie clinique, Université de Klagenfurt (Autriche)
              • Nathalie DURIEZ
              • Sokhna FALL, thérapeute familial, ethnologue, diplômée de victimologie
              • Marion FELDMAN
              • Anne FERRAN-VERMOT, psychologue, Association Enfant Présent
              • Isam IDRIS, psychologue transculturel, Avicenne
              • Jean-Marie LEMAIRE, neuropsychiatre, thérapeute familial, directeur de l’Institut Liégeois de Thérapie Familiale
              • Etienne LESAGE, avocat à la cour
              • Angela MACCIOCCHI, psychologue, thérapeute familiale, La Sauvegarde, Olga Spitzer
              • Michel MAESTRE, psychologue clinicien, thérapeute familial
              • Malika MANSOURI, psychologue clinicienne, docteur en psychologie, Unité mère-bébé, Saint-Denis
              • Charlotte MAREAU, psychologue, docteur en psychologie clinique et psychopathologie
              • Karine MAROT, psychologue clinicienne, thérapeute familiale, chargée de cours à Paris Descartes, Centre Monceau
              • Marika MOISSEEFF, médecin psychiatre, thérapeute familiale, anthropologue, chercheuse au CNRS
              • Jean-Paul MUGNIER, thérapeute familial, directeur de l’Ides
              • Martine NISSE, thérapeute familiale, directrice du Centre des Buttes-Chaumont
              • Catherine REINHARD, psychologue clinicienne, thérapeute familiale, Espace Théra
              • Anaïs TADDEI, psychologue doctorante
              • Yvon TALLEC, procureur général de la Cour d’appel des mineurs de Paris

              0 0

              Accueil des étudiants intéressés par l'alternance en 3e année de Licence ou en Master

              Voir notre offre de formation en alternance

              Accueil des publics en formation continue

              Voir notre catalogue de formation


              Loading...

            Loading...